CYCLAMED     >     Actualités     >     Tous TRI-athlètes, tous athlètes du TRI : interview de la Pharmacie 43
Retour

Tous TRI-athlètes, tous athlètes du TRI : interview de la Pharmacie 43

Dans le cadre du développement de notre communication digitale, nous avons souhaité valoriser davantage le rôle des pharmaciens dans leur fonction pédagogique pour un meilleur tri des Médicaments Non Utilisés (M.N.U).

À cette fin, l’équipe Cyclamed a pris contact avec plusieurs pharmacies de toute la France et leur a posé quelques questions sur leur manière d’aborder la collecte des M.N.U. des patients. Découvrez notre troisième interview de la pharmacie 43 !

Pharmacie, tri, MNU, Médicaments, Cyclamed

Est-ce que votre patientèle a l’habitude de vous rapporter les Médicaments Non Utilisés (M.N.U.) à la pharmacie ?

« Nombre de nos patients ont l’habitude de rapporter les médicaments non utilisés à la pharmacie, nous touchons même des patients qui ne sont pas les nôtres, ce qui tend à montrer que rapporter les médicaments à une pharmacie est désormais passé dans les esprits. Cependant, je ne pense pas que 100% de la clientèle soit encore consciente de la nécessité de cette récupération. »

 

Délivrez-vous des conseils sur le bon usage des médicaments et sur le tri des médicaments ? Si oui, lesquels ?

  • Tri des emballages en carton et notices en papier vers le tri sélectif ?
  • Distinction pour un tri affiné : médicaments à la pharmacie et non les autres produits de santé (parapharmacie, compléments alimentaires, dispositifs médicaux…

 

Comment procédez-vous lorsque vous recevez les M.N. U. de vos patients ?

« Nous délivrons bien entendu des conseils sur le bon usage des médicaments et c’est d’ailleurs pour nous le cœur de notre métier car, plus le traitement sera compris, meilleure sera l’observance et de ce fait, il y aura moins de reliquats de traitement chez les patients.

Nous demandons aussi à nos patients de procéder, afin de les responsabiliser, à un premier tri pour séparer les emballages en carton et notices en papier, afin qu’ils puissent les recycler par eux-mêmes dans les containers adéquats pour usage ménager et de nous rapporter les flaconnages ou blisters de médicaments non utilisés. Cela a également l’avantage de réduire le volume des MNU que nous récupérons.

Le tri des emballages en carton est une consigne que les patients mettent souvent assez facilement en place, par contre le tri affiné est plus difficile, les patients le perçoivent comme plus contraignant. Cette consigne n’est pas systématiquement suivie et il nous reste encore du travail à faire dans ce domaine pour inciter et former les patients à le faire de façon systématique. Cependant, lorsque nous récupérons les sacs que nous rapportent les patients, nous n’avons pas toujours le temps de contrôler sur le champ le contenu des sacs pour parfaire cette éducation du patient et leur indiquer qu’ils n’auraient pas du mettre tel ou tel produit de santé (un emballage de parapharmacie, une boîte de lait infantile, un dispositif médical par exemple).

Toutefois, l’équipe officinale est sensibilisée à ces procédures et s’applique à les suivre autant que faire se peut. »

 

De manière plus générale, votre pharmacie est-elle engagée dans la protection de l’environnement ?

« Par cette action, nous confirmons la place du pharmacien d’officine dans la chaine de santé et nous contribuons à la protection de notre environnement. Nous nous engageons aussi dans d’autres actions, par des communications d’éducation thérapeutique et d’information sur les bienfaits des médecines douces, phytothérapie et aromathérapie. A ce titre, nous avons développé dans notre officine des corners de plantes et d’huiles essentielles bio et nous proposons à notre patientèle des gammes cosmétiques dépourvues de parabènes, d’huile de paraffine, sans alcool ni colorant artificiels. »

 

Vous ne le savez peut-être pas mais vous êtes un véritable ambassadeur des TRI-athlètes !

Merci de votre participation !

Ça peut aussi vous intéresser