CYCLAMED     >     Actualités     >     Bilan 2017 et perspectives 2018
Retour

Bilan 2017 et perspectives 2018

Consolidation de la collecte des médicaments non utilisés en 2017 avec un gisement qui baisse et un tri affiné de leurs emballages adopté.

 

Après plusieurs années de croissance de la quantité de Médicaments Non Utilisés récoltée, 2017 marque un vrai changement lié à l’évolution de la consommation pharmaceutique et aux changements de comportements des patients induits par les campagnes d’information des autorités et des industriels du médicament sur le bon usage du médicament. Cyclamed consolide donc ses résultats quantitatifs et qualitatifs avec un taux de performance maintenu de 63 %.

 

Pour 2017, 11 083 tonnes de Médicaments Non Utilisés des ménages ont été collectées par les pharmacies françaises avant leur valorisation à des fins énergétiques. La moyenne nationale correspond à 164 grammes par habitant en 2017 (-6,7 % vs 2016), dans un contexte où le gisement des MNU baisse et où le nombre de boîtes de médicaments vendu en officine continue de régresser, alors que la population croît et vieillit.

La valorisation énergétique de ces MNU est réalisée dans 52 unités de valorisation permettant d’éclairer et de chauffer l’équivalent de 7 000 logements.

L’étude barométrique menée par l’institut BVA (mars 2018) révèle que 78 % de nos concitoyens déclarent rapporter leurs MNU chez le pharmacien dont 55 % les rapportent «toujours ». Cela montre une fidélisation de ce « réflexe » auprès d’une grande partie de la population. Ce sont surtout les femmes qui gèrent l’armoire à pharmacie familiale, les retraités et les habitants de communes rurales qui ont adopté ce geste éco-citoyen. Suite à la nouvelle campagne TV, parmi ceux qui rapportent leurs MNU en pharmacie, 41 % des Français (vs 29 % en 2017) séparent les boîtes en carton et les notices en papier des médicaments pour les mettre dans le tri sélectif. 42 % des personnes seraient prêtes à faire ce tri affiné.

La protection de l’environnement est très bien perçue (93 %) en mettant en évidence que le dispositif permet d’éviter les rejets médicamenteux dans la nature (décharge, eaux de surface et souterraines). L’adhésion à la valeur de la sécurité sanitaire reste également élevée (88%) pour prévenir les risques d’intoxications ou de confusions médicamenteuses au sein du foyer.

L’étude bisannuelle sur l’évaluation du gisement des MNU menée depuis 2010 par l’Institut CSA vient d’être réalisée en 2018 auprès de 653 foyers représentatifs de la population française. Pour la quatrième période de 2 ans consécutive, le poids des MNU baisse dans chaque foyer français de manière significative, correspondant à une moyenne annuelle par foyer de 614 grammes, soit -8,6 % par rapport à la dernière étude de 2016. Cela confirme la prise de conscience des citoyens sur la nécessité de préserver leur environnement et leur sécurité sanitaire domestique. Les campagnes sur le bon usage menées par les autorités et les professionnels de santé, ainsi que la baisse des prescriptions ont sensibilisé les patients à une bonne observance des traitements.

Après avoir lancé deux nouveaux spots et un film court pour du sponsoring à la télévision, dont la prochaine vague est prévue cet été, l’éco-organisme va initier un nouveau mouvement d’émulation pour développer une communauté de personnes éco-citoyennes. Favorisant le tri affiné pour mettre les emballages en carton et notices dans le tri sélectif, avant de rapporter, uniquement, leurs médicaments non utilisés à la pharmacie, Cyclamed lance dès cette année un nouveau slogan :

 

« Soyons tous des TRI- athlètes, des athlètes du TRI ! »

 

« Les médicaments sont utiles, ne les rendons pas nuisibles ».

 

Le 17 mai 2018

 

Contact : Bénédicte NIERAT. Responsable communication

Tel direct : 01 46 10 97 51. benedicte.nierat@cyclamed.org

Ça peut aussi vous intéresser