CYCLAMED     >     Actualités     >     Les chiffres de la collecte 2014
Retour

Les chiffres de la collecte 2014

 

Cyclamed améliore encore sa performance en atteignant aujourd’hui un taux de récupération de 63 %, ce qui le place parmi les éco-organismes performants.En progression de 1,7 % en 2014 par rapport à 2013, la collecte des Médicaments Non Utilisés (MNU) enregistre un bon résultat. Cette évolution s’explique principalement :
–  Par une implication plus forte des citoyens et des pharmaciens.
–  Par une plus grande fidélisation des consommateurs à ce geste éco-citoyen.
–  Par une dynamique plus importante du tri sélectif des déchets en général.
–  Par l’efficacité des deux spots TV : « Les médicaments sont utiles, ne les rendons pas nuisibles ».
–  Par un plan media TV mobilisant plus particulièrement les mères de familles.

 

Une collecte en hausse

Le tonnage réel de MNU collectés en 2014 est de 12 056 tonnes, soit une évolution de + 1,7 % par rapport à 2013.

Ainsi, en rapprochant la collecte des MNU de 12 056 tonnes avec le gisement de 19 200 tonnes (étude CSA, 2014) ce qui correspond à 291 grammes/habitant/an, la performance du dispositif Cyclamed s’élève à 63 %.

La valorisation énergétique est réalisée dans 55 unités de valorisation. Elles sont sélectionnées par leur conformité aux normes environnementales et elles récupèrent l’énergie pour éclairer et chauffer des logements.

> Découvrez les résultats quantitatifs

 

Des Français concernés

L’enquête confirme un niveau de tri élevé, puisque 8 Français sur 10 déclarent déposer leurs Médicaments Non Utilisés (MNU) chez le pharmacien.

Un taux qui se renforce au fil des années, notamment de la part de ceux qui réalisent systématiquement cette action éco-citoyenne (+ 16 points en 5 ans). Ce sont surtout les plus de 50 ans (87%), les femmes (86 %), les personnes habitant des agglomérations de moins de 20 000 habitants (91%) et surtout ceux de l’ouest de la France (87 %).

La reconnaissance de la valeur environnementale portée par CYCLAMED est excellente : 91 % de nos concitoyens considèrent que le dispositif évite que les médicaments finissent dans les décharges ; 91 % que CYCLAMED contribue à la protection de l’environnement. Pour 90 % d’entre eux, « cela évite les risques de pollution de l’eau ». Dans une moindre mesure, mais cela n’est pas un frein, ils sont 71 % à partager l’opinion que « cela permet de fournir de l’énergie par incinération ».

L’adhésion à la valeur de la sécurité sanitaire domestique est également forte, car 84 % considèrent que « le réflexe Cyclamed » limite les risques d’intoxications au sein du foyer.

> Découvrez l’étude sociologique grand public BVA

 

Moins de Médicaments Non Utilisés dans les foyers

L’étude sur l’évaluation du gisement des MNU menée par l’Institut CSA a été reconduite en 2014, après celles de 2010 et 2012, auprès de 500 foyers représentatifs de la population française. Le gisement en masse annuel des MNU était de 477 grammes par foyer en 2010 et 439 grammes en 2012 ; il est de 358 grammes par foyer en 2014, ce qui révèle une baisse très significative de 18 %. L’évaluation du gisement annuel en masse des MNU pour les foyers français serait de 19 200 tonnes (contre 23 300 tonnes en 2012).

Le gisement annuel en masse des MNU des foyers français a diminué de 4 100 tonnes entre 2012 et 2014, soit -18%.

Cela correspond à 291 grammes/habitant/an, alors que les déchets ménagers correspondent à plus d’1kg/habitant/jour. 

Parmi les facteurs expliquant cette baisse : la baisse de la consommation des médicaments, la baisse des prescriptions, les campagnes sur le bon usage faites par les autorités et les professionnels de santé pour sensibiliser les patients à une bonne observance, les tris faits les années précédentes suite à la remise en cause de certains médicaments qui ont convaincu les citoyens à ne garder chez eux que les médicaments utiles à leur traitement.

Grâce à la synergie entre l’information de proximité délivrée par le pharmacien d’officine et notre campagne télévisée pour le grand public, le « réflexe Cyclamed » devient de plus en plus un geste naturel en faveur de la protection de l’environnement et de la santé publique.

« Les médicaments sont utiles, ne les rendons pas nuisibles »

 

 

 

Ça peut aussi vous intéresser