Ranger son armoire à pharmacie

Mon armoire à pharmacie familiale

Mes médicaments sont tous rassemblés au même endroit, à l’abri de l’humidité, de la lumière et de la chaleur ; donc ni dans la salle de bain, ni dans la cuisine

La lumière, l’humidité et la chaleur altèrent les substances médicamenteuses et peuvent les modifier. Le mieux est de conserver les médicaments dans une pièce fraîche ou tempérée.

 

Je les ai mis dans un petit meuble qui ferme à clé, fixé en hauteur sur un mur pour que les enfants ne puissent pas y accéder

Les enfants aiment jouer, c’est normal. Laisser des médicaments à portée de leurs petites mains les expose à de graves intoxications. Évitez donc de mettre, par exemple, vos médicaments dans un tiroir ou de les laisser visibles sur une étagère.

 

Pour bien pouvoir les identifier, je range les médicaments dans leur boîte d’origine, avec leur notice

Cette précaution est essentielle :

  • Elle permet d’éviter de confondre deux médicaments, ce qui est bien évidemment dangereux.
  • Elle permet aussi d’avoir immédiatement accès des informations sûres et utiles, comme la date de péremption, les composants et la posologie.
  • Conserver les médicaments dans leur boîte permet de s’assurer facilement qu’ils sont périmés ou non.
  • Conserver la notice dans la boîte permet de la relire aussi fréquemment qu’il est nécessaire.

 

J’évite de stocker des traitements « au cas où… »

Hormis ceux dont on a besoin régulièrement et de la trousse d’urgence pour faire face aux petits accidents, mieux vaut prendre l’habitude de rapporter ce qui reste de vos médicaments à la pharmacie.

De même, je ne donne pas un médicament à une autre personne sous prétexte qu’il a été efficace pour moi. Un médicament est une substance active qui présente toujours un risque potentiel s’il est dispensé sans l’avis d’un professionnel de santé.

 

Je vérifie régulièrement les dates des médicaments que je conserve

Une fois ouverts, un sirop, un collyre ou une pommade, par exemple, ne se conservent que peu de temps. La date qui figure sur le conditionnement indique la durée optimale de conservation du produit fermé, mais pas sa durée de conservation dès lors qu’il a été ouvert.

 

J’ai aménagé deux étagères dans mon armoire pour permettre de séparer les médicaments pour adulte et ceux de mes enfants

Les dosages d’un même médicament diffèrent selon qu’ils sont prescrits à des adultes ou à des enfants. Cette précaution permet d’éviter les risques importants de surdosages.

 

Je marque le nom de celui qui utilise tel ou tel pulvérisateur, sur la boîte ou le flacon

Deux personnes de la famille ont attrapé un rhume ou une angine ? À chacun son pulvérisateur nasal ou buccal. Cela évite de se transmettre bactéries et microbes par l’intermédiaire de l’embout.

 

Je fais régulièrement le tri de mon armoire

Je prends l’habitude de rapporter mes médicaments à mon pharmacien, qui est tenu de les récupérer, dès la fin du traitement.

Dès lors qu’il reste une substance active (comprimé, gélule, un peu de solution ou de pommade…), je rapporte les emballages contenant le médicament à la pharmacie pour être traités dans le circuit Cyclamed. J’évite ainsi toute pollution.

En revanche, les emballages totalement vides de médicaments sont à mettre dans le tri sélectif mis en place dans chaque commune.

 

ET SURTOUT, je ne jette jamais un médicament
à la poubelle, dans les toilettes ou l’évier :
ÇA POLLUE !

> Télécharger le PDF et partagez le !

Voir aussi : “Les 7 clés de la confiance”

Spot Accident Domestique

 Dernière mise à jour Novembre 2014

En savoir plus

Les chiffres de la collecte

Cyclamed en bref

Cyclamed en vidéo